Retour aux articles

Survivre à la semaine d’examens

Toi aussi tu es en train d’entrer lentement mais sûrement dans ta semaine d’examens ? Je vais t’expliquer comment je vis ça.

  • Alexia B.

    Alexia B.

  • 13 octobre 2021
  • 4 min
Survivre à la semaine d’examens

Le stress des examens

Qu’on soit en appartement ou non, les périodes d’examens sont exigeantes et stressantes ! Je parle pour moi, mais j’ai une vague impression que je ne suis pas la seule dans ce bateau. J’ai récemment emménagé en colocation, et je peux dire que même en dehors des rush de session, chaque seconde de mon temps est p.r.é.c.i.e.u.s.e. 

Je me suis vite rendu compte que la gestion de mon temps devient capitale pour survivre aux examens et aux travaux interminables qui approchent. J’ai voulu te donner mes quelques trucs et astuces qui me permettent de classer et clarifier mes pensées et responsabilités. Je ne te dis pas de suivre tout ça à la lettre, mais si ça peut t’inspirer et t’aider à augmenter ton niveau de zénitude rien qu’un peu, feel free d’essayer quelques-uns des mes tips.

Faire une to-do list pour la semaine

Ça m’aide à m’organiser concrètement. J’écris une liste des choses que j’ai à faire pour la semaine à venir (souvent, je la fais le dimanche), selon leur ordre de priorité. Ça veut dire que mettons que j’ai un travail à remettre dans deux jours, je vais l’écrire plus haut dans ma liste que le ménage de mon appart que j’essaie de faire depuis dix jours.

Ça m’aide à visualiser les priorités (les vraies). Ça m’aide à laisser de côté les choses superflues. Il faut aussi se permettre de ne peut-être pas compléter absolument tout ce qui est sur la liste. Tsé, ça se peut très bien que finalement, faire une batch de 24 muffins ça ne soit pas une tâche si importante dans ta semaine.

Faire un meal-prep pour la semaine

Bon, si t’es chanceux·se, tes parents t’ont peut-être préparé des repas remplis de bons nutriments pour faire fonctionner tes neurones. En tout cas, c’est le genre des miens. Mais quand ils n’ont pas le temps, je m’assure de me garder un p’tit deux heures dans ma fin de semaine pour cuisiner quelques repas : au moins un repas par jour du lundi au jeudi, là où je suis souvent plus occupée.

Pis on s’entend, je ne suis pas ben ben originale. Je peux manger les quatre jours la même affaire. Disons que j’essaie de baisser mes standards en rush de session.

Crédit photo : Ella Olsson

Bouger, bouger pis encore bouger

Ces temps-ci j’ai une pas pire passion pour les pilates. Je fais ça pendant trente minutes en compagnie de ma prof privée (à noter ici que je parle d'une fitness girl sur YouTube, je te donne le lien juste ici). Ça me permet de changer mes idées. Je te le jure, quand j’ai à forcer des abdos pendant dix minutes non-stop, il n’y a pas grand-chose qui me vient à l’esprit. En plus, après mon training, ma concentration fait genre un bond de 100 %.

On a tendance à malmener notre corps en période de rush, on le néglige un peu. Sauf que notre corps, c’est notre acolyte. Faut lui donner un peu d’amour.

Méditer

Je me trouve toujours (ou presque) un p’tit dix à quinze minutes de méditation. Ça semble quelque chose de ben à mode, c’est vrai, mais ce n’est pas juste un trend sur les Pinterest de ce monde. Je me sens apaisée et sereine après ça. Tout est moins anxiogène. Tout est plus cohérent. J’aime beaucoup l’application Petit Bambou.

Si la méditation ce n’est pas ton jam, mets tes écouteurs et fais jouer deux-trois old goodies, et je suis persuadée que tu ne penseras pas à grand-chose. C’est ça le but ! Lexya te propose en plus une playlist pas pire du tout.

Être improductive (eh oui !)

On est toujours stimulé·e·s. On a appris à devoir être en mode production, tout le temps. Comme si la vie n’était qu’une suite de responsabilités et d’obligations à remplir. En période d’examens, c’est encore plus vrai. On a l’impression qu’on doit toujours faire quelque chose. Du moins, j’ai toujours cette impression, haha !

Je te partage mon top huit des choses considérées « improductives » que j’aime faire pour me permettre de décrocher un peu, même pendant la mi-session.

  1. 1. Jaser avec ma coloc
  2. 2. Écouter Occupation Double
  3. 3. Boire mon café sur la table de mon (petit) patio
  4. 4. Regarder mes memories dans Snapchat
  5. 5. Prendre ma douche pour la deuxième fois de la journée
  6. 6. Flatter le chat de ma coloc (shoutout à Molo)
  7. 7. Manger des Crispy minis à saveur de maïs soufflé au beurre
  8. 8. Encore écouter Occupation Double

 

Petit chat pour se déstresser

Crédit photo : Jae Park

J’espère que tout ça va t’aider à traverser cette période compliquée avec plus de sérénité ! Si tu veux encore plus de trucs pour t’organiser, peut-être que nos astuces contre la procrastination te seront utiles. 

Bon courage et bonne suite de session à toi !

D'autres articles qui pourraient t'intéresser