Retour aux articles

Résolutions-19 pour 2021

9 mois. Ça fait 9 mois qu’on vit une agonie collective que représente la maladie-dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom. Non pas parce que c’est interdit, mais juste parce qu’on en a assez. Assez entendu et assez subi. C’est exactement pour ça que je veux qu’on se parle dans le blanc des yeux, pour mettre sur papier le plan de la prochaine année. Parce qu’il y a déjà belle lurette qu’on a laissé filer 2020, alors autant s’assurer que 2021 ne glisse pas entre nos doigts.

  • Dimitri Y.

    Dimitri Y.

  • 31 décembre 2020
  • 2 min
Résolutions-19 pour 2021

Et c’est particulièrement intéressant parce que c’est une improvisation mixte avec des règles Surmesur (I had to, c’était trop facile..), et le cabotinage n’est pas permis. Eh non, plus le droit de repousser à demain le début de ton cours d’allemand que tu contemples depuis le début de ton BAC, ou encore l’adoption de ton défi “30 jours sans sucre”. Je me dis donc que c’est le moment idéal pour te balancer quelques résolutions inspirées de celle-dont-il-ne-faut-pas-prononcer le nom, juste pour t’amener à te sentir mieux pour les 12 mois qui t’attendent. On part !

1- Va voir la famille, pas parce que t’as finalement su que ta cousine du côté de ton père est enceinte depuis 7 mois quand elle écrit dans le messenger familial qu’elle a besoin d’aide pour peinturer la chambre du petit : Il va s’appeler Mathis et y va probablement être content de savoir que tu l’attendais avec impatience. La famille, c’est le cercle indélébile de notre entourage et la chérir a plus de valeur qu’on a tendance à l’admettre. Je le sais, tu peux pas la voir, mais Facetime était trendy avant Zoom alors je l’utiliserais si j’étais toi.

2- Bouge, en dedans ou dehors, tu seras pas plus beau ou belle, tu vas juste te sentir mieux: Dans un moment où on est forcé de changer la portion de temps passée entre 4 murs de 20 à 100 % et où la lumière est aussi rare, notre réflexe est de se sédentariser. Par contre, la réalité est que c’est cette activité constante qui nous nourrissait d’énergie, alors les marches jusqu’au bar doivent devenir des marches tout court et les push-ups au gym peuvent se faire dans notre salon. Rien à perdre à essayer !

3- Appelle-les donc tes amis, t’as les minutes illimitées partout au Canada, remember ? Non, je sais, j’ai eu le même choc quand je me suis rendu compte que mon cellulaire pouvait me permettre de parler à d’autres gens pour autre chose que le point de rencontre en dessous du deuxième speaker à gauche de la scène (S\O au FEQ). Non, mais sérieusement, ce 10-15 minutes à prendre pour montrer à quelqu’un qu’on pense à lui ou à elle est inestimable lorsqu’inattendu. Mets ton code et compose !

4- Télécharge Babbel et lance toi dans cette nouvelle langue qui t’intrigue depuis le début du BAC, “Arivedercci” ça ne s’écrit pas comme ça..: Soudainement, le temps se fait moins rare et Netflix ne suit pas ton rythme. Les questions Qui suis-je et Où vais-je sont rapidement pertinentes et tristement répondues par « Clairement pas Laurent Duvernay-Tardif » et « Clairement nulle part ». Ça me semble l’occasion rêvée pour une découverte. Là, j’ai parlé d’une langue, mais ça peut être le dessin comme l’écriture, un podcast ou même un nouvel instrument, seul toi le sait. Moi, j’ai tenté d’incarner Baudelaire dans un spasme de vivre en avril et ça n’a fait que du bien ! Avec un peu de chance, tu découvriras peut-être ton nouveau passe-temps, qui sait ?

5- Ouvre toi et sois vulnérable, les émotions c’est comme l’air, c’est pour tout le monde. On se rend compte qu’on a une capacité phénoménale à inhiber certains sentiments qui nous gênent et qui nous insécurisent. Ces insécurités viennent de partout et nous attaquent lorsque le cerveau entre en mode veille, et ces moments sont plus fréquents depuis quelques mois déjà pour la plupart d’entre nous. Je pense, par contre, que c’est le moment de les traiter, de les extérioriser à tout le moins. À un ou une amie, à une soeur ou un frère, à un père ou une mère. Aller mal, c’est normal, mais j’ose croire qu’en se sachant aussi confiné que notre voisin, il devient plus facile de partager sa réalité et croyez-moi, ça dégage le torse et détend les épaules.

Dans tout ça, tu sais, je ne veux pas que tu y voies des formules toutes faites ou des directives. Je crois qu’en 2021, ce qu’on se doit d’être, c’est bien. Avec soi, avec les autres, pour soi et pour les autres. Si je te les écris, c’est parce que je pense que comme moi, tu veux être bien et je nous souhaite à tous les deux qu’après avoir lu et essayé ne serait-ce qu’un de ces trucs, ce soit le cas. Comme avant l’examen du ministère de français de secondaire 5, je te souhaite bonne réussite et je te dis à bientôt !

- Dimitri

D'autres articles qui pourraient t'intéresser