Retour aux articles

Vaincre la procrastination pendant les études

Tu croules sous le travail ? Inspire, expire, je vais te donner mes trucs pour avancer dans tes cours. Le plus fameux est sûrement la méthode pomodoro, mais il y en a plein d'autres.

  • Laure P.

    Laure P.

  • 1 octobre 2021
  • 4 min
Vaincre la procrastination pendant les études
Crédit photo : Dose media sur Unsplash

95% des gens procrastinent de temps en temps

Pendant que tu regardais ailleurs, le temps a passé, l’été s’est éloigné… et les lectures se sont accumulées sans que tu le remarques. Te voilà qui perds doucement le contrôle de ta session. On est plusieurs à connaître cette sensation (et à la détester) !

Mais rien n’est perdu. L’avenir appartient à ceux qui s’adaptent, moi je dis. 

À la fin de l’article, j’ai glissé quelques liens utiles qui pourront t’aider à retrouver la motivation !

Première étape : constater les dégâts

Pendant mes études, quand je me rendais compte que j’étais en retard dans mes affaires, mon réflexe de la panique du moment, c’était de me jeter sur un devoir ou un travail. Mais c’était jamais une bonne idée, on dirait que ça amplifiait juste mon stress : mon cerveau restait chargé de toutes les choses qu’il fallait faire après. 

Trop de choses à faire !

Illustration tristement relatable de Mr Lovenstein

Ironiquement, je finissais par prendre encore plus de retard ! 😅 

En tant que procrastinatrice aguerrie, je peux te dire que ce qui marche le mieux chez moi pour vaincre ça, c’est commencer par prendre du recul. Calmement, je prends connaissance de ce qu’il y a à faire, des échéances et de ce que ça implique. Ça a l’air de rien, mais ça m’aide toujours à me déstresser : avoir une vision d’ensemble, ça me calme.

Comment faire ? Tu peux simplement noter sur une feuille ou dans un cahier (le papier, c’est super pour ça) tes différents cours avec, en dessous :

  • Les tâches à faire ;
  • Les différentes échéances.

Tu vas voir, une fois que ce sera fait, tu vas pouvoir respirer un peu mieux. Ça se peut même que tu te dises : « Ah ok, j’ai juste ça à faire, finalement ! »

Deuxième étape : établir un plan de match

Maintenant, il faut prévoir ce que tu vas faire, dans quel ordre et à quel moment. Je me suis aperçue que ce qui m’épuisait le plus, pendant la session, c’était pas tant le travail à faire : c'était plutôt les moments où je travaillais pas et durant lesquels je me fustigeais de ne pas travailler. De longues séances devant Netflix à me dire que j’étais donc ben poche. Pénible !

J’en suis venue à la conclusion que pour survivre pendant mes études, il fallait vraiment que j’apprenne à compartimenter mon temps : il y a les heures où je travaille et j’étudie, et il y a les heures où je ne le fais pas. Plus question de jongler entre les deux en entrecoupant des sessions d’étude de 10 minutes avec des pauses de 2 heures !

Ce que je te conseille, c’est tout simplement de noter les étapes de tes tâches à faire dans ton agenda (ou ailleurs, ça fait pareil). 

Prenons un exemple : mettons qu’on est vendredi et que tu as :

1. un travail à faire pour mercredi ;

2. un autre travail à faire pour jeudi ;

3. un chapitre à lire en prenant des notes pour vendredi.

Tu pourras écrire dans ton agenda :

  • Samedi : lire une page du chapitre en prenant des notes, faire un plan super rapide et pas détaillé pour le travail 1 et le travail 2.
  • Dimanche : lire deux pages du chapitre en prenant des notes, écrire l’intro et le développement du travail 1 sous forme de bullet points grossiers.
  • Lundi : repasser sur le travail 1 pour l’écrire correctement, faire un plan grossier de la conclusion et lire une page du chapitre en prenant des notes.
  • Mardi : écrire l’intro et le développement du travail 2 sous forme de bullet points et relire le travail 1 en peaufinant la conclusion.
  • Mercredi : envoyer le travail 1 terminé, repasser sur le travail 2 pour l’écrire correctement et faire un plan grossier de la conclusion.
  • Jeudi : relire le travail 2 en peaufinant la conclusion puis l’envoyer.
  • Vendredi : lire les deux pages restantes du chapitre en prenant des notes.

Et voilà !

Avec ça comme plan, tu vas pouvoir relaxer sans culpabilité chaque soir après la fin de tes tâches du jour ! Ça va te permettre de récupérer pour continuer le lendemain dans de bonnes dispositions. C'est super important, les moments où on se déconnecte complètement des cours.

Troisième étape : pomodoro

Après la planification, il faut commencer à travailler pour de vrai. Comment faire pour rester concentré·e sur son étude avec un téléphone à côté et un ordi devant soi ? 

C’est là que la méthode pomodoro, développée par Francesco Cirillo il y a une trentaine d’années, entre en scène. 

En gros, tu pars un chronomètre de 25 minutes, tu travailles sans t’arrêter, et quand le temps est échu, tu as droit à une pause de 5 ou 15 minutes. Après, tu recommences. Ça a l’air complètement niaiseux, mais le fait de donner des limites à tes périodes d’études va t’aider à développer une vraie discipline ! En tout cas, ça a marché sur moi, alors ça peut marcher pour tout le monde. 

Tu peux utiliser ton téléphone, ton micro-ondes, un de ces minuteurs de cuisine, un sablier, ou encore ce site. Je trouve ce dernier assez pratique, il y a plein de fonctionnalités à explorer (temps de travail et d’études, type d’alarme, type de tic tac (facultatif), tâches à ajouter, etc.). 

Regarde ça : 

Pomofocus, pour travailler avec la méthode pomodoro et arrêter la procrastination

Vraiment, ce truc de pomodoro a sauvé mes études, je lui dois mes diplômes. 

Pour rester motivée, ce qui m’a beaucoup aidée aussi, c’est le site Habitica. Tu te crées un petit personnage qui évolue au gré de tes tâches accomplies. À la fin, j’étais une grande sorcière sur un dragon, c’était malade.

Habitica, pour accomplir les tâches des études et arrêter de procrastiner

La classe.

Quelques liens utiles

Avant de te laisser te lancer dans ta lutte contre la procrastination, je tenais à te transmettre quelques liens qui pourraient t’aider :

  • Habitica : pour te créer un petit personnage qui évolue en fonction des tâches que tu exécutes.
  • Pomofocus : pour tes séances d’études pomodoro.
  • StayFocusd : pour bloquer temporairement certains sites sur lesquels tu retombes un peu trop souvent quand tu essayes de travailler (Facebook, magasinage en ligne, etc.).
  • Thèsez-vous : OBNL qui soutient les étudiant·e·s à la maîtrise et au doctorat dans la rédaction de leurs travaux.

Les endroits où trouver les plus beaux carnets et agenda :

Et voilà, ça fait pas mal le tour de mes petits trucs. J’espère fort que tu arriveras vite à retrouver un certain équilibre et à en finir avec la procrastination !

Après ça, tu auras peut-être même du temps pour la remise en forme, hihi. 

L’équipe de Lexya est pas juste là pour vendre des livres, on veut surtout t’aider à avancer dans le chemin parfois difficile des études. 💙

À bientôt !

D'autres articles qui pourraient t'intéresser